Festival du manga

Parce qu’il faut un début à tout…

Sous les amphithéâtres, la convention ^^

En 2005, à l’aube de temps immémoriaux, l’ADMA, brave petite association étudiante toute fraichement créée, se lance dans l’aventure de mettre sur pied un festival autour de la culture asiatique, celui-ci porte le nom très seyant de « Festival du manga » et voit le jour dans un joyeux élan d’enthousiasme et d’amateurisme bon enfant.

Bien que se déroulant en octobre, notre petite convention a lieu en extérieur, sous les amphithéâtres Gutenberg et Galilée de la faculté de science Gabriel.

Une vision d’ensemble.

L’emplacement proprement dit avant la prise de possession.

Un autre point de vue.

Et encore un autre ^^

Bénéficiant de la grâce du dieu Soleil (après le sacrifice assez peu douloureux d’un ou deux Esteban – les plus râleurs arguent d’une température un rien frisquette, mais qui ne tempère pas pour autant l’enthousiasme des organisateurs et des visiteurs), il dispose d’un amphithéâtre et d’un espace modeste et clôt par un long morceau de tissu.

Durant deux jours, avec une fermeture la nuit de 3h à 9h, le festival vous propose dans une ambiance conviviale et parfois (il faut le dire)  un peu brouillonne : des quiz fait-maisons, des projections, un tournoi de carte Yu Gi Oh, une petite exposition de maquette et deux concours de dessins.
L’AFJD et le club de langue Japonaise de l’Université de Bourgogne offre une autre vision du Japon, tandis que  le club de Mah-jong d’Auxerre et le Club de jeu de go de Dijon proposent une initiation à leur jeu respectif et que l’équipe du magazine RPG anime les jeux vidéo.

Il n’y a pas de concours de cosplay, mais au détour de la convention, il est possible de croiser quelques cosplayeurs, débutants, pour la plupart, mais plein de bonne volonté.

Ninja ! – Mireille Bouquet (Noir) – Tatara (Basara)

Le festival accueille également des artistes amateurs :

– Alliance Slayrik.
– Némésis.
– Méluzine.
– Madrawers.
– Artkad.
– Japan cult.
– Rudu chaquipêche.

Et deux boutiques :

– One shot Manga.
– La librairie Grangier.

En dépit d’une publicité déficiente, le Festival du Manga reçoit environ 670 personnes sur le week-end, un vrai succès pour cette première édition qui a pour elle la fougue et l’impétuosité de l’inexpérience.

Concours “Une affiche pour le .dijon//SAITEN 1.

Pour le .dijon//SAITEN 6, l’ADMA lance un grand concours d’affiche  pour doter le .dijon//SAITEN 1,  la convention fantôme, d’une affiche correspondant à la charte graphique des festivals suivants.  C’est Maya Lavergne qui remporte le concours avec cette affiche qui respecte parfaitement l’esprit humoristique et la construction autour de multiples personnages, la marque de fabrique de nos supports de communication.

Retour.